Comment arrêter de fumer

Accueil > La vérité sur l'industrie du tabac > Le marketing de la cigarette

Le marketing de la cigarette

Le marketing de la cigarette : des milliards pour nous rendre accros

Fumer n'étant pas un besoin naturel, l'industrie du tabac doit en permanence créer la demande sinon c'est la fin des milliards gagnés chaque année. Les meilleurs clients sont les jeunes car ils sont influençables et vont rester clients longtemps. Et donc chaque année les fabricants de cigarettes dépensent des sommes folles en marketing, promotion, parrainage et placement de produits pour attirer les jeunes.

La cigarette et le cinéma


En France et dans de nombreux autres pays la publicité pour la cigarette est interdite depuis plusieurs décennies. L'industrie du tabac a alors contourné cette interdiction en faisant du placement de produits dans les films et les séries TV. Elle a payé des sommes folles certaines stars du cinéma pour qu’elles fument dans les films dans lesquels elles jouaient. Ainsi Sylvester Stallone a signé un contrat de 500 000 dollars pour faire apparaître dans cinq de ses films, dont Rambo et Rocky IV, les cigarettes de la société Brown and Williamson (qui possède entre autres la marque Lucky Strike). Une autre pratique courante des fabricants de cigarettes est de subventionner les films, la contrepartie étant que leur marque apparaisse sous une forme ou une autre dans le film.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, le tabagisme tue chaque année plus de 7 millions de fumeurs et d’anciens fumeurs. Cela fait autant de consommateurs perdus pour l'industrie du tabac. À cela s'ajoutent tous les fumeurs qui arrêtent de fumer (y compris ceux qui y sont obligés pour cause de maladie due au tabagisme). Je n'ai pas les chiffres, mais au final les fabricants de cigarettes doivent perdre tous les ans nettement plus de dix millions de consommateurs. Et chaque année ils doivent remplacer cette énorme quantité de clients perdus. Ils sont donc contraints et forcés à trouver en permanence de nouveaux consommateurs et dépensent donc des milliards de dollars en marketing (publicité, placement de produits...).

Les ados sont leur meilleure cible. Il y a deux raisons à cela : ils vont fumer pendant plus longtemps que n’importe quelle autre tranche d’âge et c'est une population facilement influençable, la cigarette leur donnant une illusion de liberté, d'émancipation ou d'assurance.

L'Organisation Mondiale de la Santé indique qu'en 2014, la cigarette apparaît dans 44 % des films produits à Hollywood et dans 36 % des films destinées à la jeunesse. Entre 2002 et 2014, des images de cigarettes apparaissaient dans 59% des films ayant fait le plus d'entrées. Aux Etats-Unis, 37 % des nouveaux fumeurs chez les ados ont commencé à fumer en suivant l'exemple donné dans les films.

Les pouvoirs publics ont alors pris des mesures pour restreindre l'apparition de la cigarette dans les films et les séries TV. Le résultat est que les cigarettes apparaissent dans moins de films ou séries TV mais le nombre de fois où la cigarette apparaît dans ces films ou ces séries a explosé.

Publicité déguisée sur les réseaux sociaux


Face aux restrictions croissantes des pouvoirs publics, les cigarettiers sont en permanence à la recherche de nouveaux moyens de faire de la publicité. Les ados passent plus de temps sur internet et les réseaux sociaux qu’à regarder la télé. Les cigarettiers envahissent donc maintenant les réseaux sociaux sur lesquels ils font du placement de produits de façon cachée.

Ils payent des influenceurs pour que ceux-ci diffusent des photos ou des vidéos dans lesquels on les voit fumer ou dans lesquels apparaît un paquet de cigarettes de telle ou telle marque. Généralement les influenceurs sont honnêtes avec leurs followers et indiquent quand ils font du placement de produits mais pour la cigarette c'est différent, les cigarettiers leur interdisent d'indiquer qu'ils font du placement de produits. De plus ils demandent à ce que la marque apparaisse de façon discrète et naturelle, cela ne doit en aucun cas sembler être une publicité ou un placement de produit.

Les cigarettiers choisissent en priorité les influenceurs qui ont beaucoup de followers et qui ont une audience d'ados. Ils privilégient Instagram car 41% des utilisateurs de ce média social ont entre 16 et 24 ans, selon Global Web Index.

A LIRE AUSSI :
Le lobby du tabac
Les dangers de la cigarette pour la santé

Sources :
Organisation Mondiale de la Santé : Les films comportant des scènes de consommation de tabac devraient faire l’objet d’une classification, 2016
Global Web Index : Instagram users

Article publié le 26/11/2019

Laisser un commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit et connecté. En postant un commentaire, vous acceptez les Conditions Générales d'Utilisation (CGU) du site comment-arreter-de-fumer.fr. Si votre avis ne respecte pas ces règles, il sera refusé.



Faites le test en ligne pour connaître votre dépendance à la cigarette

Le livre Comment arrêter de fumer sans rien et sans grossir

Livre Comment arrêter de fumer sans rien et sans grossir

La méthode pour perdre l'envie de fumer facilement et rapidement

L'ebook gratuit Les 7 pires erreurs quand on arrête de fumer

Ebook gratuit Les 7 pires erreurs quand on arrête de fumer